1990 : le World Wide Web

1990

Précédent | 17/31 | Suivant

Le World Wide Web n’est pas l’internet, mais un de ses usages.
Tim Berners-Lee propose avec son collègue Robert Cailliau les services du premier serveur web de l’histoire en faisant la refonte d’une idée préexistante, l’hypertexte et SGML, dans une grammaire simplifiée. Le but initial est d’améliorer la diffusion des informations internes au CERN. Le langage de description html (HyperText Markup Langage) est créé et disponible gratuitement en 1991. Berners-Lee et Caillau vous communiquer leur invention à grand renfort d’enthousiasme dans un premier temps pour faire démarrer le Web. La première page web "conservée" date du 13 novembre 1990 (on peut la voir ici). Berners-Lee crée aussi le premier navigateur Web, qui est aussi un éditeur web, en 1991 utilisé sur son premier serveur web. Le même outil sert à créer et consulter les pages, ce qui est assez symptomatique du projet. Après avoir été utilisé en interne, il est diffusé dans la communauté universitaire via les newsgroups.

Le html est un langage basé sur une norme communiquée par ses auteurs (le W3C sera créé à cette fin). Les logiciels qui produisent des pages web sont indépendants de ceux qui permettent de les lire. Ceci garantit l’interopérabilité.

L’autre innovation permettant un usage facile du web est le Domain Name Serveur (DNS), un système permettant d’écrire des adresses « naturelles ». L’idée est de permettre à l’utilisateur d’appeller les serveurs par des noms plutôt que par leur IP (genre 213.5.76.23), ce qui rend plus facile et agréable la mémorisation. 13 « serveurs racine » permettent de gérer ces noms de domaines et de les mettre en relation avec les adresses IP, et des milliers d’autres serveurs clônent les fichiers de noms de domaine.