Identifier le rôle du thème

Wordpress est entouré d’un importante communauté et d’un business juteux, permettant le déploiement rapide d’un site. Mais le développement anarchique du code, des possibilité et les business model du site gratuit, premium, payant a rendu la gestion compliquée au fur et à mesure de son histoire. Créer son propre thème peut être une solution parfois plus simple, paradoxalement, que celle de l’installation et configuration d’un thème.

1/8 | Suivant

Limites des thèmes généralistes

Utiliser un thème existant est rapide mais a ses limites :
- Il faut chercher un thème « proche » des besoins du site
- Il faut que sa configuration permette les options nécessaires
- Il faut se retrouver dans le code d’un autre
- Il y a parfois beaucoup de code excédentaire ou mal foutu à corriger
Les thèmes sont développés par des graphistes amateurs, professionnels ou de gros studios. Alors que le partage prévalait dans les premières années du CMS, on a aujourd’hui une logique de marketing envahissante qui offre un grand nombre de site prometteurs en accès gratuit, mais dont le but est d’amener le client à passer à la version payante du thème.
Le temps passé à comprendre la logique spécifique d’un thème et à trouver le moyen de l’adapter est paradoxalement parfois supérieur au développement d’un thème simple.

Un thème peut être « généraliste », c’est-à-dire conçu pour la plupart des besoins d’un blog comme wordpress, ou « sur mesure » s’il est conçu pour une utilisation très spécifique, par exemple une galerie photo, ou un site de fan de musique.

Penser un thème : difficile

Il est difficile en tant que jeune développeur de penser un thème wordpress.
- Les contenus et les « templates » sont dissociés : il faut avoir une vue claire de la structure de l’information (articles, pages, images, page d’entrée) pour savoir quel template sert à quoi.
- Selon le type de site et sa complexité, on peut personnaliser des contenus par l’administration de Wordpress ou par le code dans les templates.
- Il y a des « règles de bonne conduite » et des tas d’exceptions possibles
- Wordpress est en évolution constante, et la documentation ne suit pas toujours la créativité des développeurs du logiciel...

Il est donc normal d’être perdu au départ...

Quels contenus gérés où, par qui ?

Une des difficultés contemporaines de Wordpress est de comprendre quels contenus sont dépendants et indépendants du thème. Essayons de séparer ceux-ci :

La base de Wordpress
L’interface de base de Wordpress permet à l’utilisateur autorisé de créer
- des articles
- des pages
- des catégories
Si le thème les active, l’utilisateur peut ajouter une image à la une pour les articles et pages et des champs supplémentaires.

Configuration avancée
Présent dans Wordpress, sélectionnée par l’administrateur du site, elle agit sur certains paramètres :
- le nom du site et sa baseline
- le nombre d’articles dans la page d’entrée, format de date, etc.
- gérer et ajouter les widgets et les plugins
Si le thème les active, l’administrateur peut gérer le logo du site, les menus, les

Le thème
Créé par le développeur, le thème sélectionne certaines informations à afficher, et impose la mise en page. Il active des outils pré-codés par Wordpress comme le logo du site, le nombre et l’emplacement de menus et le nombre et l’emplacement des widgets, ainsi que les images à la une.
Le thème peut ajouter des pages d’administration spécifiques, permettant d’injecter des personnalisations divers : typos, couleurs, mise en page, etc.
Le thème peut aussi permettre à l’utilisateur de choisir un template dans une liste pour chaque page créée.

Les plugins
Développés par des développeurs externes et ajoutés dans Wordpress, avec des css parfois spécifiques, des pages d’administration spécifiques, les plugins ont un spectre très large d’utilisation : ajout de formulaire, de galerie, de plan google, etc.

Un thème peut donc agir à différents niveaux. S’il détermine évidemment le "look and feel" du site public, il peut aussi largement modifier l’utilisation de l’interface privée, ce qui est une tendance lourde ces dernières années.