On/off and in between

Créer un interface simple entre le digital et l’analogique est une préoccupation des artistes numériques. Voici une galerie d’exemple.Interfacer avec le monde extérieur, une galerie d’exemple.

Précédent | 15/21 | Suivant

Wake up/ Sleep de Julie Morel


Deux boutons sur un mur "sleep" et "wake up", allument une lampe de chevet à des centaines que kilomètres. Julie Morel donne une matérialité à sa vie fragmentée entre plusieurs lieux.
Le site de Julie Morel

Alerting infrastructure de J. Brucker-Cohen

Déjà cité sur ce site, ce travail met en connexion la page web du site de Brucker-Cohen et un marteau-piqueur dans un espace d’exposition. A chaque visite du site, le marteau-piqueur est actionné pendant quelque seconde, matérialisant du virtuel dans le réel.

Le site de Brucker-Cohen

Lost object de Michel de Broin, 2002

Une forme troglodyte rentre dans le mur de la galerie lorsqu’un mouvement est perçu.

Voir la page du projet

Solenoid music de reduzent

Cette pièce utilise des solenoides (électro-aimants), le logiciel puredata et un arduino, pour produire des percussions sur des objets quotidiens. Simple et efficace.

Voir aussi le "responding metalplate" sur youtube, pièce utilisant un phénomène du feedback sur un plat en métal.

Les souliers de Arno Fabre


Deux mouvements simples combinés deviennent humains grâce à des chaussures et une vraie chorégraphie.
Voir la page sur le quintet de souliers

A voir encore, le Dropper, un concert à base de gouttes d’eau sur différents objets, là aussi très composé.

Du même Arno Fabre, voir aussi le Astrafale Zénon, une série de petit robots qui se déplacent, s’entrechoquent en jouant un faible son.

Removal Studies de Kontapoulos

Plusieurs pièces de Kontopoulos travaillent sur des systèmes simples qui modifient l’espace quotidien et créer des oeuvres visuelles avec les données recueillies. Dans Removal studies, la couette est rembobinée sur un axe durant la nuit, pour percevoir avec un appareil photo les mouvements inconscients pour la garder.

Voir le site de Kontopoulos

Le mur piano de SoundButter

Transformer un mur en instrument de musique, une expérience produite avec peu de matos et beaucoup d’affinage par Patrick Li et Ian Gallais.

Voir la page du projet

The idea of a tree de Katharina Mischer and Thomas Traxler

Une métier à tisser incorporant la lumière du soleil dans le processus de création. Par exemple, un fauteuil dont l’intensité de la couleur est donnée par l’intensité de la lumière au moment de la production.

Voir la page du projet

Grower de Sabrina Raaf

Convertir le co2 de l’air ambiant en tiges vertes, une idée simple et une machine imposante pour montrer un process fragile évoquant la photosynthèse.

Voir la page du projet

Photographier un objet ultra-rapide

Maurice Ribble, hobby robotist, produit un dispositif, le "camera axe", permettant de prendre en photo une balle traversant un fruit.

Voir la page du projet

Image fulgurator de Julius von bismarck

Imprimer un signe visible uniquement sur des images de photos numériques, envoyée le temps d’un coup de flash. Un piratage de l’espace public aussi discret que percutant.

http://www.juliusvonbismarck.com/fulgurator/

Talkie walkie de Guilherme Martins

Une bouche minimale en papier qui réagit au son, une pièce simple et bien documentée sur le site de Guilherme Martins.

Voir la page du projet

Smoke and hot air de Ali Momani

Cette pièce utilise aussi le son et une machine a fumée pour scander un discours de Nixon.

Voir la page de projet

Waterfall Swing, Dash 7, 2011

Proche dans sa technologie du Bit.fall de Julius Popp (2006), Waterfall Swing est un rideau de pluie qui s’arrête lorsqu’une balançoire le traverse.