Part 2 / Une stratégie numérique pour votre TFE

Le TFE doit maintenant être défini. Il est temps de réfléchir à une stratégie permettant de mettre les capacités du net au service de l’objet social de votre projet.

Précédent | 2/2

Définir un objectif et une stratégie

Pour savoir que proposer, il est nécessaire de bien comprendre un objectif à long terme, et ce en des termes pratiques. Non pas "rendre le monde meilleur" mais "augmenter la quantité de plastique recyclé dans la région bruxelloise" par exemple. Ce projet est contenu confusément dans votre projet d’origine, mais il faut le renforcer pour le rendre perceptible.

Une fois le coeur du projet dégagé, il vous est demandé de trouver des outils numériques permettant d’atteindre de manière plus efficace l’objet social du projet.

Les outils numériques vont permettre de
- créer et animer une communauté autour du projet
- offrir un support efficace aux actions de votre association
- offrir une synergie entre différentes activités
- une communication plus efficace en interne et externe
- la capacité à communiquer avec d’autres institutions

Quelques outils disponibles

Les technologies numériques offrent de nombreux outils permettant des échanges multilatéraux, du site vers les usages, des usages vers le site, ou de pair à pair. Proposez donc des outils riches.
- géolocalisation des smartphones et des ordinateurs portables et fixes
- micropaiements de pair à pair
- achats en ligne
- livraisons
- partage d’informations de pair à pair
- affichage d’informations sur site
- algorithmes de propositions vers les usages
- outils de gestion, de prise de décision, de prise de rendez-vous
- forums, votes, formulaires divers
- ...

Ces outils sont un support à une activité essentiellement sociale. En soi, la technologie ne peut résoudre des problèmes humains, sociaux et politiques. Pensez donc la manière dont vous espérez que vos outils seront saisis par les différents publics.

Résultat attendus

Il vous est demandé de produire :
Une proposition écrite et illustrée, destinée aux porteurs du projet, en vous mettant dans la position d’un service de recherche/développement, destiné à convaincre. On y trouve un descriptif du projet comprenant une description claire de son objet social, et la proposition d’une stratégie et la mise en action pratique proposée. Le tout doit faire entre deux et quatre pages A4 d’écrit.
Une structure du site comprenant le wireframe de la page d’entrée et de deux pages au moins pour des contenus spécifiques du site.
Une série de visuels convaincants sur l’outil proposé :
- au moins 3 vues des pages ou des écrans de smartphone, ou dessin d’un objet connecté
- une séquence d’image permettant de comprendre pas à pas le fonctionnement du ou des outils choisis.

Pour la date de remise (autour de la première semaine d’examen), ces éléments doivent être déposés en ligne avec un lien depuis la page indes du site.

Quelques exemples

Le projet MAZI a pour volonté de renforcer la communication dans des communautés apprauvries par la crise grecque. L’idée est de créer un réseau local d’entraide et d’échange d’information. A cette fin, un projet de développement d’un serveur local accessible par des téléphones portables a été développé, ainsi qu’un site web détaillant la procédure d’installation. Un travail de rencontres, de formation a été fourni en parallèle.

Decidim Barcelona est une initiative citoyenne pour permettre la structuration de propositions politiques. Tout habitant de la ville peur soulever un problème de politique locale, ouvrir un débat et chercher en groupe des solution qui peuvent, par vote, devenir une proposition faite au pouvoir.

Digidem Lab est un équivalent suédois.