Qu’est-ce que c’est ?

L’image numérique s’est intégrée dans un grand nombre de pratiques et de technologies. On peut aborder cela comme des constellations.

Précédent | 2/10 | Suivant

Constellations

L’image numérique constitue une constellation de termes techniques : matriciel, vectoriel, 3D, vidéo, Compression, images de synthèse, capture, etc.

Y est rattachée une constellation d’usages : imprimante personnelle, imprimerie offset, tirage grand format, web, projection vidéo, découpe vinyle, télévision,
cinéma, effets visuels, images générées, infographie, etc.

Pour chaque besoin, des techniques et spécifications différentes :
- Quel type d’image ?
- Quel type de fichier ?
- Quel support ?
- Quel logiciel ?

Incontournables images numériques

Pourquoi travailler l’image sur ordinateur est-il devenu si importante aujourd’hui ?
- Disponibilité des ordinateurs : les ordinateurs ont fait leur entrée dans les maisons de manière massive au cours des années 1990 et 2000. Le web a largement contribué à ça, mais pas seulement.
- Disponibilité des périphériques : les appareils photo numériques et les scanners d’une part, les imprimantes d’autre part, rendent l’image immédiatement disponible au quotidien
- Faible coût des manipulations : une fois la numérisation opérée, l’image se manipule comme n’importe quelle donnée binaire, gratuitement
- Rapidité de communication : la circulation rapide de l’information nous met en contact avec des millions d’images immédiatement disponibles
- Interopérabilité : les images de formats différents peuvent être importées et exportées par de nombreux logiciels et ainsi passer du scanner au film et du film à l’imprimante, par exemple.

Le piège du WYSIWYG

"What You See Is What You Get"
Que ce que l’on puisse voir à l’écran soit que l’on peut avoir au final sur son imprimante, par exemple, signifie en terme technique une calibration maximale entre l’écran et les médias de sortie. Les ingénieurs ont sué sang et eau pour obtenir ce qui semble aujourd’hui l’évidence pour tout un chacun, faisant oublier que les ordinateurs organisent cette équivalence au travers de traitements qui n’ont rien de naturel.

Le piège du Plug and play

On branche et ça marche
Pour vendre des ordinateurs à tout le monde, il faut qu’installer et lancer les périphériques, les logiciels, les services, soit accessible à tous. Là encore, une évidence pour l’utilisateur, au prix d’une opacité des procédures. Tout bon pour les consommateurs, mais une tromperie parfois cruelle lorsque l’on passe du côté de la production, car ces manipulations opaques sont parfois techniquement foireuse, visant un résultat rapide et de mauvaise qualité.