"Random screen" de Aram Bartholl, 2005

tags : installation, pixel art, citation, open source

Précédent | 13/23 | Suivant

Random screen réussit le grand écart d’être une oeuvre numérique sans être composée de quoi que ce soit de numérique.

Aram Bartholl donne d’ailleurs non sans humour son secret de fabrication sur son site : des canettes de bière coupées munies d’une bougie IKEA dans des alvéoles forment un écran de basse définition.

Plusieurs modèles ont été construits et exposés, et ce travail a reçu un écho favorable . Leur ironie n’échappe pas aux visiteurs. La lumière douce et changeante des random screens en font une installation tout a fait convaincante visuellement, comme une pause dans un monde trop froid à force de miser sur la précision et l’abstraction des hautes technologies.

Bartholl a créé d’autres installation basées sur le même procédé, dont "016", un écran géant découpé en pixel, qui transforme les ombres en images basse définition grâce à des feuilles de calques et de puissants spots. Même simplicité et lisibilité de la technologie, même effet graphique percutant.