Un site pour le projet de TFE

Le travail de fin d’étude est de créer une association proposant des activités culturelles.

Précédent | 2/2

Une extension web

Le but dans le cadre de ce cours est de rendre plus concret le versant "web" de votre projet. Pour ça, il a été question de réfléchir plus concrètement au projet, pour ensuite préparer l’offre pour le web du projet, sa singularité et sa plus-value spécifique.

Pour cela, on procède par étapes.

Dégager la spécificité du site
Un site web n’est pas toujours utile à un projet, malgré la pression contemporaine qui dit qu’il est idiot de ne pas avoir d’existence en ligne. Parfois, un site "plaquette" (quelques information et un contact) suffisent. Mais il se peut que le site puisse être un véritable outil, voir le coeur de métier du projet. Entre le site d’un coiffeur donnant une idée du savoir faire, affichant un téléphone et l’adresse d’un lieu et un outil en ligne comme Amazon, il y a évidemment une différence de taille mais surtout de nature.

Proposer des outils
Si le site dépasse le simple site "plaquette", il faut réfléchir à sa spécificité et aux outils proposés. Un site permet de communiquer des informations à un public, être le prolongement de son activité (par la mise à disposition d’un agenda ou d’information complémentaires à des événements, comme le descriptif complet d’un événement et la biographie de personnes invitées) mais il peut dans certains cas donner accès à des contenus spécifiques (relai vers des contenus ailleurs sur la toile ou encore podcast ou rediffusions de contenus hébergés).
Il peut aussi offrir aux porteurs du projet des outils spécifiques : un système de réservation, le stockage et l’organisation de contenus liés à la structure. Dans certains cas, un intranet peut être nécessaire (pour permettre l’accès à des documents privés et permettre le télétravail par exemple).
Proposer ces outils est le travail de l’analyste dans des gros projets, mais ce poste n’existe pas toujours.

Proposer une structure
Sur la base des propositions, une structure du site peut être dessinée, qui ventile l’information et les outils en partie et sous-parties du site. Si cette opération est correctement menée, elle permet de dégager une navigation, et aussi désigner l’ensemble des gabarits nécessaires. Certains contenus sont fixes, d’autres sont en nombre indéterminé (comme un catalogue de vente par exemple).

Gabarits et wireframes
Il s’agit dès lors d’identifier les différents gabarits, ou pages type, du site, et l’information qu’ils contiendront. Sur cette base, des wireframes peuvent être dessinés, avec en tête une cohérence de disposition. C’est là qu’enfin les compétences de graphistes peuvent entrer en jeu.

Maquettage

Les wireframes peuvent dès lors faire l’objet de propositions graphiques, sur des logiciels graphiques (photoshop, illustrator ou indesign ou d’autres logiciels encore sont employés selon les compétences des graphistes), ou parfois directement en html et css.
De là, le travail d’intégration peut être lancé, et des tests.

Développement lent ou rapide

Un développement en étapes comme celui décrit plus haut demande du temps et donc des budgets, qui peuvent être conséquents. Comme ils ne sont pas toujours présents, il est assez courant pour certains projets de petite taille de faire des wireframes dans un carnet lors d’une discussion sur la structure, ou encore d’adapter un thème wordpress gratuit ou payant directement après une discussion informelle. Un certain nombre de besoin des clients sont balisés et ont déjà des réponses techniques standardisées, comme les formulaires de contacts, les plans dynamiques, les boutons vers les réseaux sociaux.

Avancer utilement

Il reste peu de temps pour mettre en oeuvre ce dernier exercice. On choisira l’approche en fonction des capacités techniques et de la stratégie de développement.
L’essentiel est de pouvoir défendre le projet utilement lors d’une présentation. Les options sont :
- une démo sur base d’un wordpress déployé, quitte à avoir des pages statiques développés sans intégration des fonctionnalités
- un ensemble de wireframes et une maquette, documentés et prêt à être défendus.
- une étude de cas poussée avec analyse de la demande, une structure et des wireframes.

Remise

Le site est évidemment le lieu ou remettre ces travaux.
Une page sera construite qui fait état de la recherche. On y trouvera une description du projet, des plans, wireframe, accès vers des maquettes selon les cas. La date de remise officielle est le 27 mai.