net art 2.0

Les débuts du web voient apparaître une nouvelle forme d’art, liée au code : le net art. Le web comme galerie, livre, cinéma : l’analyse de Mc Luhan, le contenu de chaque nouveau médium est le médium qui le précède semble une promesse pour une génération d’auteurs comme Jodi, Vuk Cosik et Olia Lialina. Cette dernière, particulièrement, va produire quelques sites web qui seront autant de pièces d’art, basée sur du code html simple, écrit à la main, et un peu de javascript.

Précédent | 3/3

Si cette forme d’art - et l’utopie qui l’a permise - a été déclarée morte par ses initiateurs eux-mêmes et est un peu désuète, elle reste une excellente base pour apprendre le code html et css et réfléchir aux limites du champ de l’art.

Contraintes

Cet exercice sera donc simple : produire un site web, soit une suite de pages reliées entre elle par des liens hypertextes. Chacune de ces pages offrira un contenu spécifique.
Il est possible de jouer avec tous les éléments à votre disposition :
- liens caché
- animations gif
- animations en survol d’élément
- relations texte / image
- texte narratif
- inclusion d’éléments "riches" (son, vidéo, pages embeddées)
- traitement javascript

le site doit comporte au moins 10 pages en tout, avec des "embranchements" de navigation, ou une lecture linéaire.

Timing et remise

Ce site doit être bouclé en 6 séances, la remise se fera en fin de cours le 21 décembre. Il doit être remis sous la forme d’un zip portant votre nom et le nom de l’exercice.

Quelques sites

- Le site de Alexei Shulgin, particulièrement son "form art"
- Mouchette.org de Mouchette
- My boyfriend came back from the war de Olia Lialina et Agatha appears.
- Location de Jodi sur le site de jodi, dont vous trouverez une analyse ici.
- Le site de Vuk Cosic et ses vidéos en ascii