Mes instructions, en vrac

Voir l’art comme un programme, comme une chose que l’on définit par des instructions, et dont on détermine un ensemble d’aspects de manière programmatique avant même de la réaliser n’est pas nouveau en art. Quelques exemples dans et hors des arts numériques.

Précédent | 11/21 | Suivant

Même pas besoin de faire l’oeuvre

“(1) The artist may construct the piece. (2) The piece may be fabricated. (3) The piece need not be built. Each being equal and consistent with the intent of artist, the decision as to condition rests with the receiver upon the occasion of receivership.”
Laurence Wiener

" Je qualifierai de "concept art" le genre artistique dans lequel je me suis engagé. Lorsqu’un artiste utilise une forme conceptuelle, cela signifie que toute la programmation et les décisions sont faites à l’avance et que l’exécution est une affaire de pure forme. L’idée devient une machine qui produit l’art. "
Sol Lewitt

Je le fais, un autre réalise

"En 1922, j’ai commandé par téléphone cinq peintures sur porcelaine émaillée à un fabricant d’enseignes. J’avais le nuancier de l’usine devant les yeux ainsi que mon dessin, réalisé sur papier millimétré. À l’autre bout du fil, le directeur de la fabrique tenait devant lui une feuille de ce même papier, divisée en carrés. Il y transcrivait les formes que je lui indiquais dans la position adéquate. (C’était comme jouer aux échecs par correspondance). L’un de ces tableaux me fut livré en trois dimensions différentes, ce qui me permit de voir les subtiles variations provoquées dans les relations de couleur par l’agrandissement et la réduction."
László Moholy-Nagy, The New Vision and Abstract of an Artist (New York : Wittenborn, 1947), p. 79.

King’s Cross phone in de Heath Bunting (1994) donne le numéro des cabines publics de la gare de King’s Cross et des instructions assez ouvertes à faire à un moment précis. La page web est un sommet du dépouillement, mais elle en appelle à la richesse de l’intervention du public.

Bernard Frize, avec la série des suites automatiques dans laquelle il crée un dispositif pictural, taches de peinture, bouquets de brosses, qui prédétermine l’oeuvre sans que sa forme soit totalement fermée, l’exécution apportant une part non négligeable d’accident. D’autres séries sont réalisées par d’autres personnes que lui, avec des bases ludiques (dessin les yeux bandés, instructions dictées par une personne qui ne tient pas le pinceau). Les dispositifs mis en place par Frize sont riches dans les matériaux utilisés (couleurs vives, matières et transparences) et emploie des matériaux traditionnel de la peinture : pinceau, couleur, toile sur cadre. La radicalité des pratiques. Le respect des contreintes fait la plupart du temps la beauté de l’oeuvre, elle oblige la concentration de l’exécutant, l’implique en lui donnant un critère clair.

Ça dessine tout seul

Méta-Matics de Tinguely
Hektor
generative art, Napier
http://www.reas.com/texts/processcompendium.html
spampaint

Angela Bulloch, Blue Horizon, 1990.

Roxy pain
scumak, machine à fabriquer des sculptures

Je suis mon propre process

John Baldessari, a créé plusieurs oeuvres sur base de "statements", notamment "Throwing 4 Balls in the Air to Get a Square", une série de photo montrant un ciel bleu avec des balles jaunes fixées par la prise de vue.

Bruce Nauman - Walking in an Exaggerated Manner around the Perimeter of a Square, 1967-68 (Flash Video, 23.5 Mo)

Le " i wanna be a machine", son désir d’être un miroir (reproduction mécanique du monde visible) le conduira à peindre ce qui est le moins invisible : Marylin est peinte parce qu’elle est déjà surexposée, et il en est ainsi de Jackie Kennedy, de joueurs de football américain, des "13 most wanted men" et de Mao.

Anecdotique mais pas sans connections : Le blog "Toya-a-day

Et si je fais ça, qu’est ce que ça donne - les conditions de l’accident

Duchamp obtiens ses "mètres étalon" (le jeu de mot a souvent une connotation sexuelle chez lui) en laissant tomber des ficelles d’un mètre sur le sol.

« Mes trois stoppages-étalon sont donnés par trois expériences, et la forme est un peu différente pour chacune. Je garde la ligne et j’ai un mètre déformé. C’est un mètre en conserve, si vous voulez, c’est du hasard en conserve. »
Marcel Duchamp Entretiens p.78

On va faire le plein dans le réservoir des pulsions

Le surréalisme et tout ce qui s’en revendiquera de manière intelligente fait confiance à l’inconscient pour produire de l’art. L’inconscient, inconnaissable par nature, se laisse saisir par le jeu, que ce soit par celui de l’association libre, le cadavre exquis ou l’abaissement de la censure due à l’usage de psychotropes. Les artistes surréalistes mettront quelques méthodes au point, comme le célèbre cadavre exquis, pour mettre ce vieux fainéant au travail.

La création à contrainte

Oulipo, OUvroir de LIttérature POtentielle, ouvert par Queneau radicale l’écriture à contrainte avec l’idée de tordre le cou à la vieille notion de génie. Là encore, une foule de méthode, un des gros débat tournant autour de la publication ou non de la contrainte elle-même. Est-elle à l’intérieur ou à l’extérieur de l’oeuvre ? Perrec est un des plus génial, paradoxalement, représentant de l’Oulipo. Une preuve : un palindrome de 1247 mots

J’en appelle à la nature

Angelo Vermeulen
Frédéric Gaillard, pousse anarchique
Sans titre, 2000. (rouleau de peintre, semis de cresson, moteur électrique, métal, tuyaux micro-poreux, eau, pompe à eau). Une culture de cresson sur un rouleau de peintre, la pousse est assurée par la rotation du rouleau et son arrosage.

Jouer dans mon parc naturel

Modéliser des comportement grégaires, avec ce qu’ils comportent d’aléatoire mais aussi de synchronisé, occupe un paquet de chercheur dans le monde, mais aussi les créateurs de logiciels 3D (les poils du monstre bleu de Monster INC de Pixar) et les artistes. Processing en tant que machinerie java, permettant la construction de centaines de particules interactives (entre elles et avec l’usager) a déjà fait ses preuves. Voir le site de démo/téléchargement de codes processing
Electroplankton -

Je lance le processus et il me broie - ce qu’il faut éviter

Ne pas créer un système fermé qui enferme et qui ne tienne que par une rigueur absolue, c’est une règle absolue en art comme dans la vie. Les moralistes en savent quelque chose. En art, Opalka reste mon contre exemple absolu d’une oeuvre certes impressionnante de rigueur monacale, mais effrayant.

Generative art et mashup

Le mashup se distingue du generative art sur un point principal : là où le generative art utilise le code comme seul matériau, le mashup s’appuie sur des données extérieures pour construire ses formes.

A propos des tableaux téléphoniques
http://www.olats.org/pionniers/pp/moholy/tableaux_telephoniques.php

voir aussi Olafur Eliasson,Roxy Pain