"The idea of a tree", Katharina Mischer & Thomas Traxler, 2008

Précédent | 15/23 | Suivant

Katharina Mischer et Thomas Traxler sont sorti en 2008 de la Design Academy d’Eindhoven, et se sont installés à Vienne. The idea of a tree est un de leur premier travaux.

The idea of a tree est un projet de design. Une machine à tisser d’un genre particulier, qui capte la force du soleil pour teindre un fil continu, roulant sur un métier à tisser. Le résultat est à la fois un meuble et la trace de l’ensoleillement d’une journée.

C’est l’énergie du soleil qui alimente la machine, et il faut donc poser à l’extérieur pour lui permettre une bonne exposition et donc une belle couleur. Le fil déroulé et encollé passe par un mécanisme de coloration et un réservoir de résine. Plus le soleil est intense, plus le processus de "croissance" est rapide, et plus le fil est clair (passant plus vite dans le bac de coloration, et mince (passant rapidement dans le bac de résine). L’intensité du soleil est enregistrée entre le lever et le coucher du soleil dans le corps même de l’objet produit, et sera de taille et couleur différente à chaque fois, ce qui fait aux yeux des deux designer de ceux-ci une sorte d’arbre conceptuel. La date de création est alors tagguée sur l’objet prêt à être vendu.

L’analogie entre le processus industriel de fabrication et la photosynthèse opérée par les végétaux (lumière + liquide + mineraux = matière) a quelque chose d’ironique, ironie accentuée par l’aspect froid et fonctionnel de la machine qu’ils disposent comme une ruche dans des lieux exposés.
Le choix de la couleur verte pour pigmenter le fil, et le fait de laisser les conditions d’ensoleillement décider de la taille de l’objet final, plutôt que de standardiser celle-ci, font plutôt pencher pour l’hommage aux processus naturel cependant.

L’idée de ce travail est simple comme doit l’être un bon objet de design et les objets produits élégants, réhaussés d’une connection secrète avec la nature.